Rechercher dans ce blog

jeudi 3 octobre 2013

Solutions naturelles pour déclencher ou provoquer l'accouchement




Bien entendu, l'idéal est de laisser bébé et la nature choisir le moment idéal et approprié pour une naissance naturelle, mais si le terme est dépassé et que vous redoutez une provocation de l'accouchement de manière chimique ou chirurgicale, il est possible d'influencer le déclenchement de l'accouchement de manière naturelle.

Actes qui peuvent déclencher l'accouchement : (donc, conseil également à titre préventif : à essayer d'éviter durant la grossesse, si vous ne voulez pas un accouchement prématuré ).

La manière la plus agréable de déclencher l'accouchement est celle dite "à l'italienne", c'est-à-dire multiplier les câlins amoureux !

En effet, le liquide séminal du futur papa contient des prostaglandines, qui sont les hormones du déclenchement de l'accouchement et qui ramollissent le col de l'utérus.

D'ailleurs, pour déclencher artificiellement l'accouchement en milieu obstétrical, le corps médical utilise des prostaglandines chimiques.

Les éternuements répétés peuvent avoir une action "mécanique" et faciliter le déclenchement de l'accouchement.

Les vomissements provoquent des contractions musculaires violentes de l'estomac et des muscles abdominaux, ils pourraient avoir un effet déclencheur. Dans certaines peuplades, quand bébé tarde, l'accoucheuse conseille à la future maman de s’enfoncer sa natte dans la gorge pour provoquer des vomissements, qui déclencheront les contractions.

Les diarhées peuvent aussi déclencher l'accouchement.

Les crises de fous rire, qui provoquent des secrétions d'ocytocine, hormone anti-stress qui aide aussi au démarrage du "travail".

Les frénésies de ménage, fréquentes en toute fin de grossesse, comme si, inconsciemment, la future maman voulait mettre tout en ordre avant de partir accoucher.

L’épilation à la cire provoque des décharges d’ocytocine.
Certaines esthéticiennes refusent d’épiler des femmes proches du terme, par précaution.

Les bains chauds détendent et ramollissent le col de l'utérus, cependant certaines futures mamans craignent de perdre les eaux dans leur bain et ne pas s'en apercevoir !

Le massage des pieds, sur la zone réflexe "matrice, utérus" : entre les chevilles et les talons, face externe et face interne, massez en rond, en appuyant, le sens n'a pas d'importance, c'est la pression qui compte.
Assise, pliez une jambe et posez la cheville sur la cuisse opposée. Prenez votre talon dans la main, si vous arrivez encore, ou mieux, faites-vous masser par le futur papa.

Avec les huiles essentielles : essayez  la recette suivante, du site Aroma Zone : diluez dans 10 ml d'huile de sésame (ou noisette) 1 ml d'huile essentielle de CLOU DE GIROFLE et 9 ml d'huile essentielle de PALMAROSA. Mélangez bien le tout et appliquez 15 gouttes de ce mélange sur le bas de la colonne vertébrale en massant bien (en cercles) 3 fois par jour.

Par voie interne :

La tisane de feuilles de framboisier a la propriété de de faciliter la dilatation du col et donc d'accélerer le travail lors de l'accouchement.

De plus elle permet de réduire les douleurs de tranchées (contractions utérines douloureuses durant les tétées dans les jours qui suivent la naissance). Ces douleurs sont des contractions de l'utérus, qui reprend gentiment sa place et sa taille. Elles sont plus fortes après chaque grossesse.

Comment la prendre :

2 tasses de tisane par jour dès 3 semaines avant le terme ( 3 cuillères à soupe dans 1 litre d'eau , laisser infuser )
L'huile de lin et les graines de lin  lubrifient tous les tissus et rend les muscles pelviens plus élastiques, donc l'accouchement plus rapide. Si vous consommez des graines de lin entières, il faut bien les mâcher pour en extraire l'huile, sinon elles ressortent telles quelles.
C'est pour cela qu'elles sont utilisées contre la constipation.

Gélules d’onagre; contiennent des précurseurs de prostaglandines ; aident à ramollir le col et faciliter le démarrage du travail.
Deux fois par jour 2 à 3 gélules.

Il existe aussi le cocktail déclencheur d'accouchement : à base d'huile de ricin, 2 cs d'huile de ricin et 2 cuillères à soupe de jus d'orange.

La recette comporte quelques variantes, certaines y rajoutent du champagne, du Schweppes, du Perrier, du nectar d'abricot.

Ce cocktail est très controversé, et ça ne marche pas absolument pour tout le monde, cependant, beaucoup de sages-femmes transmettent la recette aux futures mamans.

De plus, si vous avez l'intestin sensible, il faut savoir que cette boisson peut provoquer une ou des diarrhées avant les contractions.

C'est donc un choix personnel à faire en toute connaissance de cause et en accord avec votre sage-femme.

Nirvana Santé
http://nirvana-sante.blogspot.ch


1 commentaire:

  1. Cet article ne me sera pas plus utile mais je le trouve très intéressant. Je n'avais jamais imaginé que l'on pouvait déclencher un accouchement avec ces moyens...
    Je te souhaite un bon dimanche
    Bisous étoilés Josette !

    RépondreSupprimer